bois

Submergé(e)

Écouter l’article
Submergé

Être submergé(e) !

Ce sentiment connu que nous connaissons plus que bien. Des émotions qui nous prennent avant même que nous ayons le temps de dire ouf. Une situation que nous avions résolu et pourtant elle resurgi. Le cri intérieur, l’envie de crier fort, d’être entendu, d’être compris(e), d’être enfin reconnu(e) ou, l’envie que l’on nous lâche les baskets, d’être le premier ou la première car nous avons tellement passé de temps à être dans les dernières places…

Mais pourquoi moi ? pourquoi suis-je malheureux(se) alors que j’ai tout fait pour palier à cela ? Alors que je suis sur un chemin depuis tant d’années, que j’ai un regard sur la vie beaucoup plus précis et je suis encore la proie de ces émotions ? Autant de questions que nous pouvons nous poser pendant ces moments douloureux et personne n’en est à l’abri lorsque le processus est commencé.

Nous sommes des êtres doués de sensibilité et de fragilité. Ça nous le savons. Ce que nous ne savons pas trop bien, ou pas souvent c’est que notre corps reçoit toutes les informations possibles et inimaginables qui nous permet de sentir, de pressentir la submersion. Mais nous ne semblons pas les écouter. Aussi et lorsque nous augmentons notre sensibilité, nos acuités, notre taux vibratoire, nos perceptions, nos intuitions peu importe les mots, nous ressentons les tumultes de l’existence et peut être dix fois plus que la normale.

Mais je vous parle du côté, comment dire, qui nous met mal à l’aise. Il faut penser aussi à l’inverse. Les moments qui nous submergent avec de la joie immense, de l’incommensurable amour d’une personne qui ne veut pas sortir de notre tête. Nous y pensons tous les jours, du levé au couché et dans chaque instant qui passe. Cette amour, que nous définissons comme être de l’amour, nous transperce, nous inonde de plaisir inexplicable, bref, nous sommes submergés !
Et nous n’avons en tête que la solution d’être avec cet être qui nous submerge ou de perdurer une situation de bien-être tant nous sommes dans ce que l’on appelle la joie ou ce que l’on qualifie comme étant du bien être pour nous.

Continuer la lecture

Le regard 02 – Le système nerveux

Écoutez l’article !
Le regard 2 Système Nerveux.mp3

Systeme nerveux
Le système nerveux est très intéressant. Car il y a trois parties bien distinctes.

1- Le cortex cérébral avec son liquide céphalo-rachidien ainsi que les glandes qui y sont rattachées (la pinéale et la pituitaire).
2- Le système nerveux dans tous le corps et ses ramifications et,
3- la dernière partie, bien présente, de la colonne vertébrale.

Je ne vais pas rentrer dans les supers détails car les connexions et les émanations sont différentes pour chacune des personnes et de ce fait la perception varie mais peut paraître en général un peu métallique pour le liquide céphalo-rachidien. Même chose pour la partie de la colonne vertébrale qui est additionnée de chaleur, de douceur. Le liquide contenu dans les nerfs contient de l’énergie d’eau, de l’énergie de métal et, dès qu’il y a une interaction avec l’extérieur, un objet, un biologique ou un énergétique, le système s’accélère, s’électrise. Les parties du corps concernées deviennent attentives aux moindres variations subtiles et les transmettent à notre compréhension.

Je peux vous dire que ce système peut percevoir des variations à des kilomètres. Oui oui, vous me lisez bien, des kilomètres. Mais ce n’est pas le seul récepteur. A noter que ce n’est pas parce que vous allez être énervé ou innervé que cela va décupler votre système nerveux, bien au contraire. Le système nerveux circulant, additionné de conscience, de présence, de détente et de réceptivité, devient une formidable antenne à informations. Tous les sens, les mouvements de la vie sont reçus et transmis dans la forme la plus facile à recevoir pour le récepteur. Si j’ai une tendance à être visuel, mon système va me faire parvenir des images. Au même titre que si je suis olfactif, j’aurais d’abord l’information d’une odeur puis, le reste des autres sens, des autres mouvements va venir un peu plus lentement, mais me sera présenté. Continuer la lecture