Archives mensuelles : mai 2015

La théorie des noeux

écoutez l’article !
Théorie des noeux

noeuxTout d’abord, qu’est-ce qu’un noeux. Un noeux peux-être un schémas, une situation qui se répète sous l’apparence parfois de personnes et/où d’évènements.
Pour éviter ces noeux, il faut une bonne dose d’attention et de patience, de vigilance et de perspicacité et surtout, avoir la pratique du changement de l’esprit, pour ne pas se faire happer par les situations et très souvent les remontés d’émotions.

Au début, nous sommes une machine à penser dont environ 5% des pensées nous servent. Le reste n’est que du vagabondage. Lorsque nous faisons appel à certaines pratiques régulières, les pensées vagabondes s’effacent pour faire naître un esprit plus en paix. Non nous n’augmentons pas le pourcentage de pensées « utiles » (ça c’est pour les esprits en recherche de performance) mais d’un point de vue extérieur, les pensées se font plus « lentes ». C’est à dire que l’esprit vagabond va beaucoup moins interférer dans le système de pensée et donc nous allons faire place à la réception d’informations et non la sollicitation d’informations. Les pensées vagabondes nous mènent à des émotions qui génèrent des états dans lesquels nous baignons allègrement. Ces états sont directement liés à la loi d’attraction :

J’attire ce que je vibre.

Nous vibrons ainsi nos émotions ou plutôt nos états qui dépendent de nos émotions, qui dépendent de notre esprit non maîtrisé. Il ne s’agit pas de forcer notre esprit à ne plus penser, à ne plus se débattre, ou encore partir à la guerre contre notre égo, mais bien de VOIR ce qu’il se passe exactement et de faire un choix conscient de continuer cette pensée ou non sans la saisir de quelques manières que ce soit. Peut être que pour certain, cela paraît complètement venue d’une autre planète mais, vous me permettrez de juger ici, et que pour ces certaines personnes c’est leur égo et leur esprit grossier, limité qui tente à les dissuader de le faire par n’importe quels moyens. Normal, l’ego est en danger et il croit que l’on va lui prendre sa place et il aura bien raison.

Continuer la lecture

Dis moi ou tu bourgeonnes, je te dirai ce qui cloche par Emanuelle Haudegond

Si  vous vous êtes déjà posé la question, c’est le moment de parler de médecine chinoise. Selon la médecine chinoise, la position de vos boutons n’est pas un hasard. Certains endroits du visage seraient reliés à un organe du corps et à certaines émotions.

Le visage serait donc le miroir de l’esprit et du corps…

Alors, à quoi correspond l’emplacement de vos boutons ?

Je vous propose aujourd’hui de regarder un plan du visage qui résume ces points. Quelles sont les zones où vous avez régulièrement des boutons (cela « marche » également pour des taches pigmentaires, des ombres, des cernes…) ?

Nous sommes généralement une « combinaison » de plusieurs zones…

Il faut cependant noter qu’en médecine chinoise, les organes cités ne correspondent pas littéralement aux organes physiques. Ainsi, les « reins », en médecine chinoise, cela fait référence, entre autre, au système de reproduction et aux oreilles. Cela peut sembler très étrange, mais la médecine chinoise s’appuie sur 5000 ans de sagesse, alors croyez-moi, on peut souvent lui faire confiance !

 

Continuer la lecture

Jour du Wésak

wesak

Qu’est-ce que le Wésak ?
Le Wésak est le moment où l’union des énergies Bouddhique et Christique viennent ensemble pour bénir la Terre et toute l’Humanité à la Pleine Lune du Taureau de chaque année. Beaucoup de célébrations au travers de notre monde sont pratiquées le jour du Wésak, et plus particulièrement pour les bouddhistes. Le jour du Wésak est aussi l’occasion de la pratique de l’observation de l’esprit.

C’est à dire, que ce jour est particulièrement précis, dans tous les cas plus favorable, pour prendre conscience de notre esprit, de ce que nous avons pu vivre tout au long de cette année écoulé et de réfléchir à notre évolution et à nos aspirations de vie pour les jours ou les mois à venir. C’est aussi le moment de prendre conscience ou de reprendre conscience de ce qui nous entoure et de prendre du temps, particulièrement le soir, pour la méditation, la récitation de quelques mantras et de partager avec notre moi profond. Dans tous les cas faire preuve d’attention envers soi même.

Pour les pratiquants de la méditation, il ne s’agit pas de faire 2 heures ou plus, de méditation en position du lotus ou une quelconque performance, mais de prendre un temps pour nous, afin, de poser notre esprit, puis dans un deuxième temps, de passer à une vision intérieur plus précise que nous pourrons appeler vision claire ou la pratique de la pleine conscience, le Vipashyana (Vipassana).

Mais avant tout cela dans un des articles prochains où nous aborderons la vision claire,
je vous propose un petit menu qui est tout à fait accessible à tous.

Continuer la lecture