Archives mensuelles : décembre 2013

Comment puis-je…

Buddha CoeurComment puis-je instaurer la paix là où il y a le marasme ?
Comment puis-je instaurer la sérénité là où il y a le bruit ?
Comment puis-je ne pas souffrir de mes rêves piétinés ou détruits ?
Comment puis-je ne pas me laisser envahir par la colère ou le désarroi ?

Il n’y a rien à ajouter. Rien à mettre en œuvre. Juste voir les composantes de la situation qui me permettra de reconnaître ce qui n’est pas à moi, mais à mon esprit égotique. Celui ci n’est pas un ennemi. Il n’est pas à abattre, bien au contraire. Mais le reconnaître me permet de me dissocier et ainsi voir émerger une nature nouvelle.

Il n’y a rien à ajouter. Rien à mettre en œuvre. Juste voir les composantes de la situation, qui me permettra de voir la situation dans son intégralité. De plusieurs points de vues différents et ainsi, me voir détaché. Me sentir à la place où je suis par rapport à la situation. Se détacher n’est pas s’en foutre, mais reconnaître la situation telle qu’elle est. La voir comme dans une télé.
Comment elle est venue. Qu’est-ce qui l’a attiré.

Une partie de moi certes. Mais bien plus profond, il y a mes vibrations intérieures, mes réels besoins qui ont créé et mis en œuvre cette situation. Conjointement avec les acteurs du monde, cette situation voit le jour, nait, et entre dans mes champs vibratoires dès la rencontre.

C’est ainsi que mon esprit égotique forge toutes les défenses possibles et interprète la situation grossièrement avec beaucoup d’émotions et de décentrage. Ainsi est créé le marasme, le bruit intérieur, la souffrance, la colère, le désarroi.

Lorsque je pratique cette vigilance, cette attention vis à vis de moi, de ma fluidité et de mes sens, mon regard s’apaise et est beaucoup plus serein. Je m’aperçois alors que mon espace intérieur est beaucoup plus vaste. Il y a de la place entre tous mouvements intérieurs et extérieurs.

Je suis conscient en toutes choses, en tous lieux et ainsi je reconnais le « CHEM UN » (écouter le divin), mon chemin.

Joyeux Noël et Bonne Année 🙂
Hervé de Saint Germain

Le regard 01 – L’esprit

Eyes

Vous préférez écoutez l’article ?
LeRegard01-lesprit.mp3

L’esprit (Explication niveau intermédiaire)

Généralement, les personnes mettent toujours des barrières.
Normal, elles ne vous connaissent pas. Pour moi, c’est une perte de temps inconsidérable, et l’esprit doit être observé avec la plus grande ouverture et avec le plus grand soin. Car c’est une révélation de comment fonctionne l’esprit et, de ce fait, c’est la totalité des fonctionnements du corps qui en dépendent. En effet, l’esprit égotique conditionne les fonctionnements. Dans tous les cas, il essaye. Chaque personne dispose de ce que l’on peut appeler, un libre arbitre, mais les fonctionnements du corps sont programmés pour vivre et atteindre des taux vibratoires précis, des expériences à vivre précises. L’esprit les comprend d’une certaine manière selon divers paramètres liés à l’éducation, à l’environnement, à la conception du monde que la personne s’est forgée, le système parental, éducationnel, hiérarchique etc., et attire les possibilités auxquelles il croit, dans tous les cas aux possibilités qu’il entrevoit.

Le corps lutte parfois avec l’esprit égotique, et l’esprit égotique distorsionne la fluidité du fonctionnement du corps. Cela crée des distorsions qui mettent l’esprit en tension et, comme l’humain n’écoute pas assez son corps, le mettent aussi en émotion, crée des dépendances ou des interdépendances ou encore des défenses sur des attaques ou des problèmes qui n’existent pas en réalité.

Deux adages qui me reviennent :
« Dans la vie il n’y a que des situations, le mental en fait des problèmes »
« L’esprit est un monde en soi car il fait d’un paradis un enfer, et d’un enfer le paradis »

Normal l’humain n’accepte pas de vivre la vie en neutralité. Il préfère vouloir la contrôler, la modéliser, l’interpréter en tombant dans l’ignorance et la vue grossière, non dans la vue subtile des choses, des événements ainsi que des phénomènes. Et comme nous attirons ce que nous vibrons, et bien la vie nous donne ce que nous demandons. Non pas ce que nous voulons, projetons ou désirons, avec notre esprit égotique mais bien ce que nous demandons avec notre intérieur. C’est-à-dire tout ce que nous avons intégré ! Ce que nous devons intégrer selon le programme installé dans la machine humaine, notre corps. Continuer la lecture