corps

Se Pauser – Se poser

Poser

Se poser

Vaste sujet n’est-ce pas ?
Car se poser peut se faire de différentes manières. Il ne suffit pas seulement de poser ou de relaxer notre corps pour pouvoir poser notre esprit. Et il ne suffit pas de poser notre esprit pour que notre corps se relâche ou pour que notre corps se relaxe.

Poser son corps pour pouvoir ressentir le relâchement ou autrement dit, ne plus ressentir de tension dans les muscles ou les membres de notre corps. A première vue ça à l’air d’une facilité déconcertante. Mais si l’on se penche sur les couches profondes de notre anatomie, cela devient un peu plus complexe.

La superficialité on connaît. Mais lorsqu’il s’agit d’aller dans les profondeurs, ceci demande une attention toute particulière. Sur la peau, mais aussi les muscles, les tendons, les os, la position du corps et même jusqu’au système nerveux qui positionne le corps en tension intérieure. Les émotions, peut être le stress ou en tous cas des résidus de la journée, des situations non finalisées etc, place notre corps en tension même légère. C’est à dire qu’à première vue le corps est relâché, mais il demeure en tension et s’exprime en le mettant dans une position dynamique.

Continuer la lecture

La Guérison

écoutez l’article !
Guérison

corpsOn parle souvent de guérison. Mais qu’est-ce qu’on peut dire sur la guérison ?
Le sujet est vaste.

On défini la guérison généralement par ces mots : Disparition totale des symptômes d’une maladie ou des conséquences d’une blessure avec retour à l’état de santé antérieur.

Pour moi et pour l’instant, il y a quatre pôles fondamentaux pour que la guérison est le plus de chance de s’installer.

La guérison du physique, la guérison de l’esprit, la guérison de l’âme, la guérison de l’intention.

 

La Guérison du corps physique :

Un corps sain n’est pas forcément un corps sportif. Le sport est un facteur d’épuisement énergétique car bien souvent pratiqué dans la tension et l’excès. Le sport vous permet de faire circuler vos toxines car votre corps est soumis à une accélération de tous les systèmes qui le composent. Encore faut-il, par la suite faire sortir ces toxines. Sinon elle vont se reposer et se re-stocker dans votre corps et parfois même dans des endroits qui n’étaient pas prévus. Un corps sain est avant tout un corps sans stress avec très peu de toxine et surtout c’est un corps relâché avec de l’espace intérieur (Relâcher ne veut pas dire laisser aller) et l’espace intérieur c’est un corps au repos celui dont les mouvements se font dans la fluidité ; la guérison passe par la fluidité. S’il y a absence de fluidité, il y a altération et donc la guérison ne peut avoir lieu ou différemment, la maladie s’installe ou continue son processus.

Affirmer que le corps s’arrête de produire et de se régénérer à 25 ans est faux

Ne jamais oublier : Notre corps parle, notre corps se modifie, notre corps s’auto soigne,
notre corps s’auto régénère de la naissance à la mort.

Continuer la lecture

Dis moi ou tu bourgeonnes, je te dirai ce qui cloche par Emanuelle Haudegond

Si  vous vous êtes déjà posé la question, c’est le moment de parler de médecine chinoise. Selon la médecine chinoise, la position de vos boutons n’est pas un hasard. Certains endroits du visage seraient reliés à un organe du corps et à certaines émotions.

Le visage serait donc le miroir de l’esprit et du corps…

Alors, à quoi correspond l’emplacement de vos boutons ?

Je vous propose aujourd’hui de regarder un plan du visage qui résume ces points. Quelles sont les zones où vous avez régulièrement des boutons (cela « marche » également pour des taches pigmentaires, des ombres, des cernes…) ?

Nous sommes généralement une « combinaison » de plusieurs zones…

Il faut cependant noter qu’en médecine chinoise, les organes cités ne correspondent pas littéralement aux organes physiques. Ainsi, les « reins », en médecine chinoise, cela fait référence, entre autre, au système de reproduction et aux oreilles. Cela peut sembler très étrange, mais la médecine chinoise s’appuie sur 5000 ans de sagesse, alors croyez-moi, on peut souvent lui faire confiance !

 

Continuer la lecture

Équilibre interne (Partie 2)

écoutez l’article !
Équilibre interne partie 2

équilibreNous avons parlé très succinctement de l’équilibre interne de notre corps et nous allons maintenant déployer un peu plus dans cette 2ème partie, des focus, des pistes sur lesquelles nous devons porter une attention plus particulièrement. Je vous ai parlé d’un certain équilibre des pH notamment ceux de notre bouche, de notre salive, de notre estomac, de notre matière fécale, c’est à dire les déchets non assimilés et qui sont rejetable par notre corps ou encore de notre absorption quotidienne d’aliments plus ou moins bien équilibrée.

Ce qu’il faut comprendre c’est qu’au delà de notre absorption, notre corps réagi en fonction de ce que nous absorbons. Si nous absorbons des aliments non appropriés à notre tendance du moment, nos préférences, ou encore un aliment frelaté, le corps va se mettre en rejet et tout un changement va s’opérer. Notre corps va se mettre en tension, c’est à dire s’occuper de fabriquer de l’acide pour décomposer le plus vite possible cet aliment. Nos fluides vont être changés, nos fonctionnements digestifs, circulatoires, respiratoires vont se modifier et le système énergétique va se densifier et donc être beaucoup moins en réception que la normale.
Nos humeurs vont se changer et faire naitre de la gêne, de l’agacement, de la réaction, de l’agressivité, de la violence. Ce qu’il faut savoir, c’est que ce fonctionnement va se mettre en place insidieusement car il sera décalé. De l’absorption à la mise en mouvement du corps, quelques heures voir une à deux journées entières ce sont déjà passées. Et nous sommes tout surpris d’être dans une humeur mitigée ou énervée ou même d’avoir un désordre gastrique ou encore intestinal qui n’a, à priori, aucun rapport avec ce que l’on vient de manger.

Vous souvenez vous de ce que vous avez manger hier au soir ? Il vous faut un peu de réflexion pour la réponse. Ou si votre corps est en dérangement digestif ou un dérangement du colon, vous souvenez vous de votre repas d’hier midi ou encore d’hier matin ou mieux d’avant hier soir ?

Si notre corps est dans un terrain extrême, c’est à dire lorsque nous sommes en réaction à trop d’acide ou en asthénie, manque de vivacité qui peut être provoqué par trop d’alcalinité ou par des fonctionnements bloqués, le temps de réaction de notre corps sera très rapide. Et généralement nous sommes attirés par notre extrême dans l’alimentation.

C’est pour cela que nous devons être vigilants face à ce que nous absorbons, ce que nous ingurgitons, car chaque aliment va porter notre corps soit en acidité, en tension, en rejet, si l’aliment n’est pas acceptable, soit apporter les nutriments contenu dans cet aliment, ce qui est le but recherché.

Vigilance face à l’aliment, mais aussi aux composantes de notre alimentation, mais ce n’est pas tout. Car lorsqu’on parle d’absorption cela veut aussi dire que nous sommes confronté toute la journée à des évènements à des situations, des expériences que nous allons absorber.

Continuer la lecture

Où êtes-vous dans votre corps ?

écoutez l’article !
Où êtes-vous dans votre corps ?

corpsOccupez votre corps ! Comme cette petite phrase peut être comprise de différentes manières. Il est bien entendu que le verbe occuper, dans ce cas, signifie bien d’y vivre à l’intérieur en conscience et en le ressentant.
Aussi, il est facile de porter son attention dans certaines parties du corps mais parfois, à certains endroits, comme l’intérieur par exemple il est plutôt difficile d’y rester, d’y être, de le sentir, de le ressentir, de le percevoir. Pourtant la pratique de la conscientisation du corps vous permet une existence plus complète et plus aisée lorsqu’elle est journalière.

Rien de compliquer, mais une pratique régulière peut favoriser beaucoup de fonctionnements dans votre corps et, surtout et c’est là le plus intéressant, de faire disparaître beaucoup de dysfonctionnements. Partons du principe que le corps rejette ou plutôt ne fluidifie pas les parties non conscientes, celles que vous oubliez, celle qui vous intéressent moins, celles que vous n’aimez pas particulièrement. C’est à dire et pour prendre exemple qu’en vieillissant nous nous replions sur nous même et donc nous faisons moins attention à notre peau, notre extérieur. Nous avons, pendant des années pour la plupart d’entre nous, été à l’extérieur de notre corps. Lorsque nous portons notre attention sur l’intérieur après bien des années, et bien nous nous apercevons que ce n’est pas très bien entretenu. On va dire que le concierge n’est pas souvent passé. Pour beaucoup, nous avons fumé, quelques fois et même passivement, nous avons consommé des boissons en quantité, nous avons été soumis à des forts bruits pendant longtemps, genre boite de nuit, nous avons fétarder, ne respectant pas notre cycle de sommeil, nous nous sommes mal alimenté, en nourriture, en énergie, en savoir, nous avons vécu des désillusions, des expériences amoureuses plus ou moins douloureuses  etc, etc. Bref, nous n’avons pas pris soin de nous autant émotionnellement que physiquement et encore moins spirituellement. Il est vital que nous devons renouer, non pas avec un vague souvenir de nos capacités, mais surtout avec ce qui est dans l’instant. Notre corps, présentement, avec toutes ses composantes, de la tête au pied en passant par la peau et ce qu’il y a dedans 🙂

Retrouvez une des pratiques =====> la Guidance « Perceptions intérieures » Le Corps (46mn)

Continuer la lecture

Exercices pour rester jeune

écoutez l’article !
Rester Jeune

taoistePour fêter le 100ème  article du blog, je tenais à vous remercier toutes et tous pour vos questions, vos intéressements et pour vos visites qui, aujourd’hui, avoisine un peu plus de 10´000 visiteurs depuis novembre 2013. N’hésitez pas à faire de la pub pour ce blog, car c’est par la conscience et la connaissance en toutes choses et surtout par la conscience de notre propre être que nous pourrons arriver au véritable bonheur.

Pour le partage et pour vous offrir, même à ceux vivant une période difficile et qui ne pourraient pas accéder à des informations de bien être, afin de continuer dans cette lignée de la connaissance et le soin de soi, je vous propose un petit résumé de quelques exercices taoïstes afin d’apporter de l’énergie, d’apporter un peu de printemps en cet hiver froid à notre corps. Un petit cadeau de noël 2014 qui permettra, à tous les pratiquants et/ou les testeurs en tous genres, de vous apporter un peu de douceur et d’espace intérieur. Ces exercices s’inscrivent dans les exercices internes des Taoïstes qui favorisent l’apport énergétique dans tous les organes de notre corps.

Je vous rappelle que les Taoïstes ont inventé bien des pratiques qui aujourd’hui sont des incontournables pour la santé et l’équilibre de notre corps. Aussi bien utilisés en médecine traditionnelle qu’en art martiaux, ces pratiques nous remplissent de bien-être et surtout sont des outils puissants que l’on peut pratiquer partout.

Pour rappel voici quelques pratiques issues des moines Taoïstes:

  • Acupuncture : A l’origine, l’acupuncture était un art guérisseur propre au taoïsme
  • Shiatsu : Technique de massage avec les doigts….
  • Do in : Issue du Tao-in, est une pratique d’auto-massage
  • Chi Kung ou Qi Cong : est l’art de faire circuler l’énergie interne, le chi (tchi).
  • Taï Chi Chuan : art martial exprimant le taoïsme en mouvement
  • Feng shui : art de faire circuler le chi dans les habitations, afin de bien y vivre. 
  • Arts martiaux : Le chi est la force utilisée dans les arts martiaux, pour casser une brique par exemple.
    Le Judo (en japonais: ju = souplesse, non-résistance, du corps et de l’esprit, do = voie), discipline récente cultivée par les japonais, est issu du jujitsu (jitsu = art), datant de 660 av. J-C, qui utilise la force de l’adversaire. Provenant des mêmes sources, l’Aïkido (en japonais: aï = unir, harmoniser, ki = énergie, do = voie) est la voie qui unit l’énergie à l’esprit. Il a pour but suprême de mener l’adversaire à la défaite sans aucun mal pour les deux combattants.

Les Taoïstes comprirent que le corps humain ne pourrait exister s’il n’y avait pas un apport d’énergie dans les tissus et les organes. Ils se rendirent compte que la santé était un état d’équilibre de l’énergie à l’intérieur du corps. Hors les sports pratiqués aujourd’hui en occident tentent à épuiser le corps plutôt que de le nourrir ou de lui apporter de l’énergie et donc de favoriser le vieillissement prématuré non seulement des organes mais aussi des tissus internes au corps.

Si vous faites des exercices externes, vous devez faire des exercices internes. Si vous faites des exercices internes, vous pouvez oublier la pratique des exercices externes. Les Taoïstes

Continuer la lecture

Centrage/Décentrage…

écoutez l’article !
Centrage-Décentrage.mp3

Le décentrage est une pratique inconsciente et très courante. Nous voulons tous accéder à des situations de rêves, des postes importants, d’accéder au pouvoir et même d’asservir les autres en leur marchant sur la gueule… sans nous soucier de ce qui nous correspond réellement. Aussi nous errons dans un décentrage presque quotidien, nous errons non seulement dans des métiers qui ne sont pas fait pour nous mais aussi dans des systèmes de pensés qui ne nous permettent pas d’évoluer ou de grandir en accord avec qui nous sommes réellement. Nous nous fatiguons à vouloir absolument et ce, jusqu’à la « mort » de soi ou pire jusqu’à la mort de l’autre, accepter que ce que nous croyons est la réalité et que nous allons pouvoir le vivre. Dans ces conditions, ce n’est pas si simple que cela d’avancer vers la fluidité et surtout le bonheur.
Alors nous pouvons utiliser toutes formes de masquage et autres pratiques tentant à nous faire croire que tout est possible d’un point de vue de notre vision et de nos aspirations ou plutôt de l’idée que nous nous faisons de nous ou encore de faire preuve de persuasion d’un état autre que celui qui est réellement en nous. Le décentrage perdurera inexorablement tant que notre vision ne sera pas claire.

Certes, utiliser une pratique comme les programmations neuronales, la PNL ou une forme hypnose pour ne citer que ceux-là dans le but d’un déblocage en accompagnement thérapeutique est tout à fait juste si tenté que ces pratiques correspondent à notre potentiel. Et normalement le thérapeute avéré est à même de voir si cela nous sert ou si cela nous dessert. Forcer une pratique, une idée, une réflexion n’a jamais mené à la fluidité, à l’amour et au bonheur.

Augmenter votre potentiel !
Développez votre personnalité !
Devenez plus performant !

Continuer la lecture

La souffrance

écoutez l’article !
MessagedEte.mp3

souffranceAfin de comprendre au mieux la souffrance, il faut, tout d’abord, nous plonger dans comment notre esprit peut comprendre les situations que nous vivons au quotidien et, comprendre comment notre esprit peut les appréhender. Il y a plusieurs catégories de compréhension et d’appréhension suivant la nature de ses situations.

La première catégorie de situation :
Ce dont nous pouvons faire l’expérience direct, donc l’évidence, qui nous permet de vivre directement la situation sans réfléchir et sans nous soucier d’une quelconque compréhension ou appréhension.
Par exemple : Lorsque nous entendons un son, lorsque nous goutons quelque chose, ça c’est pour la perception des objets extérieurs. Également pour ce qui est des sensations intérieures, la sensation de joie ou de souffrance ou une sensation neutre. Tout cela on peut l’apprécier directement.
Autre exemples:  Si notre intention est correcte ou déplacée. C’est à dire si nous avons une mauvaise intention ou une bonne intention.
Tout cela, nous pouvons en faire l’expérience directe.

La deuxième catégorie de situation :
Après avoir fait un certain examen de cette situation, après avoir eu une certaine réflexion, soit par déduction donc plus poussée, parce que la situation n’est pas évidente à première vue, mais que cette situation reste accessible à notre analyse et cela nous permet d’arriver à la compréhension de la situation.

Continuer la lecture

Le regard 02 – Le système nerveux

Écoutez l’article !
Le regard 2 Système Nerveux.mp3

Systeme nerveux
Le système nerveux est très intéressant. Car il y a trois parties bien distinctes.

1- Le cortex cérébral avec son liquide céphalo-rachidien ainsi que les glandes qui y sont rattachées (la pinéale et la pituitaire).
2- Le système nerveux dans tous le corps et ses ramifications et,
3- la dernière partie, bien présente, de la colonne vertébrale.

Je ne vais pas rentrer dans les supers détails car les connexions et les émanations sont différentes pour chacune des personnes et de ce fait la perception varie mais peut paraître en général un peu métallique pour le liquide céphalo-rachidien. Même chose pour la partie de la colonne vertébrale qui est additionnée de chaleur, de douceur. Le liquide contenu dans les nerfs contient de l’énergie d’eau, de l’énergie de métal et, dès qu’il y a une interaction avec l’extérieur, un objet, un biologique ou un énergétique, le système s’accélère, s’électrise. Les parties du corps concernées deviennent attentives aux moindres variations subtiles et les transmettent à notre compréhension.

Je peux vous dire que ce système peut percevoir des variations à des kilomètres. Oui oui, vous me lisez bien, des kilomètres. Mais ce n’est pas le seul récepteur. A noter que ce n’est pas parce que vous allez être énervé ou innervé que cela va décupler votre système nerveux, bien au contraire. Le système nerveux circulant, additionné de conscience, de présence, de détente et de réceptivité, devient une formidable antenne à informations. Tous les sens, les mouvements de la vie sont reçus et transmis dans la forme la plus facile à recevoir pour le récepteur. Si j’ai une tendance à être visuel, mon système va me faire parvenir des images. Au même titre que si je suis olfactif, j’aurais d’abord l’information d’une odeur puis, le reste des autres sens, des autres mouvements va venir un peu plus lentement, mais me sera présenté. Continuer la lecture

Corps et Esprit

Écoutez plutôt l’article

corpsetesprit.mp3
corps_et_esprit

Qui n’a pas désirez lier intimement son corps et son esprit ?

Que cela soit dans la lignée des samouraïs ou encore pour les pratiquants d’arts martiaux, ou peut-être les « yogistes », les méditants etc. Tout le monde essaye de prôner les bienfaits de leur art sous la même appellation, allier le corps et l’esprit, lier le corps avec l’esprit etc…

Mais qu’est-ce que tout cela veut dire.

Tout d’abord il me semble important de rappeler deux notions fondamentales dont la première est :

1- La première notion est que  l’esprit à deux aspects :
* a – D’un côté les émotions et les pensées ou pensées grossières ou encore les pensées avec des voiles obscurcissant
* b – la nature véritable, l’esprit éveillé, l’esprit divin, l’esprit clair.

2- La deuxième notion est que le corps à deux aspects :
* a – le corps grossier que l’on pourra appeler corps substantiel ou plutôt corps formel celui que l’on habite, que l’on voit
* b – le corps subtil composé des souffles (médecine chinoise), des essences qui parcourent les nadis, le bindhu ou encore appelé l’énergie vitale ou präna.

Ce qui est impossible à relier, à unir, ce sont les deux aspects grossiers, l’esprit comme on le perçoit actuellement avec ses émotions et ses pensées et le corps formel comme nous l’habitons actuellement avec l’ignorance des flux énergétiques et de ses subtilités.

Continuer la lecture