Énergies vibrations humaines

Après ce court intermède mental :) , revenons à l’énergie, et entrons maintenant dans une des couches plus subtile de l’être vivant, l’être humain. J’ai choisi l’être humain parce qu’il est très intéressant de part sa multitude de couches, multitude de niveau, multitude de connexions multidimensionnelle ; bref, l’être humain est une machine multi…pass, complexe, une machine fabuleuse.

Une machine extraordinaire parce qu’elle se connecte à de multiples endroits. Ces endroits peuvent être tout simplement la terre dans sa globalité ou, la terre dans ces parties infimes (sons, couleurs, vibration, densité, noyau…). Ainsi, le corps humain peut également prendre source dans des couches moins denses, de plus en plus éthérées, aux vibrations complètement différentes de celles que nous connaissons, puisant la vie dans des densités planétaires de notre système solaire ou dirais-je extraterrestre, ou encore dans des dimensions inconnues ou la partie divine de l’être puise son évolution, sa stabilisation, pour la troisième dimension.

Car je vous le rappelle, notre corps est toujours ancré dans la troisième dimension. Notre enracinement fait toujours partie de cette densité ainsi que nos ancrages qui, ses derniers, tentent à se modifier depuis quelques années maintenant. C’est ainsi, qu’en agissant sur les ancrages, nous pouvons retrouver le “qui nous sommes”. Reconnecter la personne à qui elle est. (L’évolution de cette partie du cosmos ainsi que de la terre, aidant grandement les êtres humains dans ces reconnections).

Notre corps prend sa source de vie dans plusieurs “mondes” afin d’exister pour ce qu’il a choisi de vivre. Les membres et toutes autres parties de notre corps sont composés de plusieurs “sources” et il est primordial d’accorder les sources avec la partie la plus intime de l’être, l’âme. Comme je vous le disais plus haut, les ancrages sont parmi les plus importants. Ils sont la clé de “qui nous sommes”. Ces ancrages nous relient à nos groupes d’âmes, notre famille d’âme. Étant plus près de ceux ci, nous pouvons aisément prendre évolution plus rapidement, transcender plus librement (moins dans l’attachement), écouter (notre groupe d’âme) plus distinctement, ressentir plus justement…

Je vous parlais de notre corps qui est composé de plusieurs “sources”. En effet, pour celui dont la subtile densité est quelque chose de commun, il pourra facilement percevoir les différentes énergies qui regroupent la partie du corps observée. Il pourra observer les différents ancrages de cette partie du corps ainsi que les liens extra ou intra terrestre qui le compose. Oui, nous sommes pluriel, oui nous sommes un, car les composantes essentielles de notre corps forment l’unicité. Forme le qui nous sommes. Ainsi, nous sommes la lumière blanche et ses composantes lumineuses.

Le corps formé de multitudes d’énergies différentes, de multitudes de couleurs différentes, de sons différents, d’ouvertures différentes, de densités différentes et qui émane aussi ces mêmes choses se révèle au grand jour lorsqu’il s’aligne dans le qui nous sommes. Ainsi la compréhension des vibrations des membres, des organes, des tissus se fait d’elle même. Il n’y a plus besoin de mental car l’intégration est évidente. Ainsi nous vibrons à l’humain que nous sommes, nous vibrons ces multitudes d’énergies, de sons, de lumière. Nous sommes nous. Nous sommes le qui nous sommes dans la perfection de qui nous sommes.

dans la vibration de qui nous sommes
Hervé